Séminaire EuroLIO 2010 : Les indicateurs d'innovation localisés

Le séminaire a eu lieu le 10 et 11 Juin 2010 à la Manufacture des Tabacs à l'Université de Toulouse.

L'objectif était d'alimenter et d'améliorer l'offre d'indicateurs d'innovation localisés utiles à l'élaboration et l'évaluation de politiques publiques, tout en favorisant l'échange entre chercheurs, producteurs de données et acteurs publics  de l'innovation.


Jeudi 10 juin

Session 1, présidée par Corinne Autant-Bernard (CREUSET, Université de Saint-Etienne)

  •  K. Frenken (Eindhoven Centre for Innovation Studies (ECIS), Eindhoven University of Technology, The Netherlands), “Proximity, collaboration and scientific knowledge production”. Frenken_presentation.pdf

 C. Antonelli (Bureau of Research on Innovation, Complexity and Knowledge, Collegio Carlo Alberto, Moncalieri, Turin, Italie), “Productivity growth and pecuniary knowledge externalities: An empirical analysis of agglomeration economies in European regions”. antonelli_papier.pdf 

 

Session 2 : Les pôles de compétitivité, présidée par Jérôme Vicente (LEREPS, Université de Toulouse).

Table ronde : Comment piloter et évaluer un pôle de compétitivité ? Le point de vue des acteurs. Table ronde présidée par Jean-Alain Heraud (BETA, Université de Strasbourg), avec la participation de :

  • T. Veronese, pôle Agrimip Innovation
  • J.P. Saintouil, pôle Cancer-Bio-Santé.
  • S. Zarembowitch, Conseil Général de la Loire
  •  DGCIS , Ministère de l’Economie de l’Industrie et de l’Emploi.
  •  J. Queyras, DATAR, Ministère de l’Espace rural et de l’Aménagement du Territoire.

Vendredi 11 juin (matin)

Session 3a. : La géographie de la science, présidée par Rachel Levy (LEREPS, Université de Toulouse). (salle MH001)

  • V. Mérindol, M. Benaim, W. Versailles, G. Filliatreau, F. Laville, « La science dans les régions : Quels indicateurs pour quelles politiques ? ». merindol_benaim_al_resume.pdf, merindol_benaim_papier.pdf
  • M. Grossetti, B. Milard, «  La déconcentration spatiale des publications scientifiques ».
  •  V. Bonvallot, S. Chalaye, F. Fayeaux, P. Houdry, « Quels indicateurs de coopération et de rayonnement scientifiques pour les PRES? Premiers éléments de réponse à partir de la base PASCAL géolocalisée » Bonvallot_et_al_2010_geolocPASCAL.pdf, ppt_EuroLIO_INIST_PASCAL.pdf
  • M. Baron, D. Eckert, M. Sibertin-Blanc, Y. Gingras, « Les coopérations scientifiques vues à travers les cosignatures : évolution de la position des pays dans le système mondial entre 1978 et 2008 ».

Session 3b. : L’utilisation des enquêtes sur la recherche et l’innovation, présidée par Olivier Brossard (LEREPS, Université de Toulouse). (salle MC204)

Session 3c. : Dynamiques localisées d’innovation, comparaisons internationales, présidée par Christophe Carrincazeaux (GREThA, Université de Bordeaux 4). (salle MC205)

  • B. Planque, F. Yang « Impacts des clusters sur le développement régional dans un pays émergent: le cas des Parcs Industriels des nouvelles énergies en Chine ». yang_papier.pdfyang_planque_presentation.pdf 426,48 kB
  • S. Haddad, « Création des entreprises innovantes en Tunisie : Résultats d’une étude exploratoire ». haddad_papier.pdf
  • T. Ben Hassen, J.L. Klein, D.G. Tremblay, « Les bases socio-territoriales d’un système régional d’innovation d’échelle métropolitaine : cas de l’aéronautique à Montréal ». ben_hassen_resume.pdf
  • G. Richard, A. Tchekemian, « L’innovation comme ressource pour le développement économique d’une ville de tradition industrielle : l’exemple du projet Living Lab à Nancy ». richard_tchekemian_resume.pdfrichard_tchekemian_presentation.pdf

Vendredi 11 juin (après-midi)

Session 4a. : Les réseaux d’innovations, présidée par Caroline Hussler (BETA, Université de Technologie de Belfort-Montbéliard). (salle MH001)

Session 4b : Innovation et développement local : les politiques hors pôles et clusters, présidée par Danièle Galliano (INRA AGIR, Toulouse). (salle MC205)

  • F. Picard et M. Guillaume, « Elaboration d’une stratégie régionale d’innovation : les apports d’une approche par la méthode d’enquête Kano ». Picard_Guillaume_papier.pdf
  • P. Newton, « Etude de l'implication des régions métropolitaines dans la Recherche et l'Innovation ». newton_presentation.pdf
  • J. Schueller et E. Muller, "Conception d’un tableau de bord d’intégration transfrontalière de systèmes régionaux d’innovation : le cas du Rhin Supérieur". schueller_muller_resume.pdfschueller_presentation.pdf
  • G. Clairet, « Des indicateurs pour les stratégies d’innovation dans les régions Québécoises ». clairet_presentation.pdf

Table ronde : Hors des pôles et clusters, quelle place pour des politiques locales innovantes? Table ronde présidée par Nadine Massard (CREUSET, Université de Saint-Etienne), avec la participation de :

  • G.Clairet, Direction des politiques et analyses, Ministère du Développement Économique, Innovation, Exportation (MDEIE), Montréal (Québec)
  • N. Gillio, CERTU/ Département Urbanisme – Habitat, gillio.pdf
  • M. Vaillant, Développement Régional et Politiques Européennes, DATAR, vaillant.ppt
  • R. Morancho, DRRT Midi-Pyrénées, morancho.ppt


Séminaire EuroLIO 2010 : Témoignages

Des participants au séminaire témoignent.


 

« Ce séminaire m'a beaucoup apporté. En arrivant, j'avais en tête quelques questionnements sur l'efficacité de nos investissements dans les projets des pôles de compétitivité. Les différentes interventions du séminaire m'ont apporté des éléments de démonstration parfois surprenants, mais très révélateurs.

Certains questionnements ont trouvé des réponses, mais d'autres se sont posés car nous sommes face à un écosystème particulièrement complexe avec des dimensions territoriales et temporelles différentes, en interaction permanente.

Sur le terrain, nous fonctionnons sur la base de nos expériences et, il faut le dire, bien souvent sur notre intuition. Dans un premier temps, cela peut suffire mais aujourd'hui, confrontés à une raréfaction des moyens, nous avons absolument besoin de méthodologies se fondant sur des critères de choix objectifs.

Un observatoire à caractère scientifique comme EuroLIO peut nous aider grandement dans cette tâche.»

Serge Zarembovitch

Directeur du Développement Economique et International, Conseil général de la Loire


 

« Cette manifestation était l'occasion de mieux connaitre les axes de recherche en cours de développement mais aussi de re-préciser les relations entre l'innovation et les territoires urbains, de débattre sur des enjeux de connaissance et de participer au dialogue entre les producteurs (chercheurs) et les utilisateurs des résultats (acteurs publics).

Le séminaire m'a apporté de nouveaux questionnements sur les effets territoriaux des pôles de compétitivité ou sur la fonction remplie par les publications scientifiques dans la mesure de l'intensité scientifique et technologique des régions.
Certaines interventions ont eu le mérite de questionner le poids accordé à la dépense publique parmi les indicateurs d'innovation. D'autres présentations ont insisté sur de nouvelles méthodes plus qualitatives sur les façons d'appréhender les attentes des entreprises en matière d'accompagnement.

La plupart des présentations m'ont intéressé avec une mention particulière pour des interventions iconoclastes (C. Antonelli ou G. Clairet) et d'autres plutôt pertinentes (F. Picard et M. Guillaume).
Néanmoins, les présentations étaient peu axées sur les déterminants de la recherche et de l'innovation en entreprise et sur la fonction remplie par les territoires. »

Nicolas Gillio

Chef de projet, CERTU


 

« Cette initiative de mettre en relation lors d'un séminaire des représentants de la réalisation d'enquêtes sur l'innovation, ceux qui traitent l'information sur les publications, brevets (Observatoire des sciences et des techniques) et les responsables des politiques publiques sur les pôles de compétitivité et les stratégies régionales d'innovation me paraît essentielle pour améliorer les outils de diagnostics et de préparation des plans d'action régionaux en innovation. Les indicateurs globaux ne suffisent plus dans le contexte des économies mondialisées.

Le séminaire EuroLio m'a fourni l'occasion de connaître plus concrètement les outils mis en place pour faire parler des bases de données qui jusqu'alors n'étaient utilisés qu'au niveau national. C'est bien en raffinant l'analyse de l'innovation à l'échelon territorial et régional que de nouvelles questions surgissent sur le rôle de la recherche et de sa diffusion. Les travaux présentés ont sûrement eu un impact sur l'apprentissage des concepts, des indicateurs et de leurs utilités pour la compréhension de l'innovation localisée.

Contrairement aux constats de l'absence des entreprises à ce séminaire, je suis d'avis que dans un premier temps, il faut d'abord enrichir les outils et les diagnostics sur les problématiques de l'innovation à l'échelon régional. L'effort pour réunir producteur de données, d'indicateurs et d'utilisateurs régionaux est une première étape. Répondre aux besoins des entreprises et les inclure dans la construction d'indicateurs pourra être bénéfique que lorsque les outils seront établis. Elles pourront les enrichir et les aider à les co-construire en fonction de leurs problématiques sectorielles.

Un regret peut-être, c'est que les régions françaises qui ont préparé des stratégies régionales d'innovation n'aient pas été plus présentes lors de la deuxième journée du séminaire. Peut-être faudrait-il, avant d'étendre le séminaire à d'autres régions européennes faire prochainement un bilan avec quelques régions et la DATAR et le Ministère chargé de la recherche sur les stratégies régionales d'innovation réalisées récemment en France.

Gabriel Clairet

Conseiller, Direction des politiques et analyses, Ministère du Développement Économique, Innovation, Exportation (MDEIE)


 

« Le séminaire a montré qu’il y a un besoin important au niveau des politiques publiques pour développer des nouvelles méthodologies de construction d’indicateurs régionaux d'innovation. Dans le même temps, les travaux académiques montrent les progrès récents:

- Le nombre des bases de données régionales a augmenté rapidement. Aujourd'hui, il n’existe pas seulement des données sur les dépenses de R&D et les brevets, mais aussi sur les publications, les contrats CIFFRE, les co-brevets, les co-publications, la mobilité des chercheurs entre régions, les citations des publications scientifiques dans les brevets, et des données basées sur l’Enquête Communautaire de l’Innovation.
- Les travaux empiriques deviennent de plus en plus internationaux ce qui permet de faire des comparaisons systématiques entre pays et surtout entre les régions européennes.

- Les méthodologies statistiques ont évolué pour mieux mesurer l'impact des externalités interrégionales et les canaux différents dans lesquels ces externalités peuvent se montrer.»

Koen Frenken

Professeur, Eindhoven Centre for Innovation Studies (ECIS), School of Innovation Sciences, Eindhoven University of Technology


 

« Le séminaire EuroLIO a été très enrichissant pour moi qui ne suis pas unacteur public. J'ai été surpris de la proximité qu'avait ces chercheurs avecla réalité du monde de l'entreprise, je m'attendais à un colloque dechercheurs pour des chercheurs et ce n'a pas été le cas du tout. Lesprésentations ont été effectuées par des chercheurs qui avaient un discourstrès orienté grand public. J'ai beaucoup appris sur le sujet de l'innovationdans les régions et sur les réflexions des pouvoirs publics sur cet enjeuprimordial pour les différentes régions francaises. J'ai beaucoup appréciéde voir les différents points de vue européens grâce à la participation deplusieurs pays.

En tant que dirigeant d'entreprise, j'ai pu avoir desinformations sur la mise en place et les bénéfices que l'on peut tirer del'innovation et des acteurs qui sont autour de ce sujet. EuroLIO est unobservatoire intéressant pour les entreprises car il permet d'avoir unevision plus précise de l'innovation et de ses conséquences. Leur réseau etleur savoir peuvent être un atout majeur pour le monde de l'entreprise.»

Marcadal Vincent 

Associé AltiView